Comment muscler les pectoraux avec un haltère ?

halteres

De nos jours, avoir un corps bien sculpté chez la gent masculine est signe de virilité, d’esthétique, de puissance, et reste un atout séducteur de taille. Les muscles pectoraux sont les premiers maillons de cette chaine de sculpture, les plus importants et les plus visibles en avant. Il existe bien des méthodes permettant de développer ces muscles pour atteindre son objectif.

Le développé couché avec les haltères.

Dans un premier temps, allongez-vous sur un banc dos à plat, les pieds bien au sol, un haltère dans chaque main, bras tendus vers le haut. Fléchissez et tendez les bras. Niveau technique, dans la descente, gardez la poitrine ouverte et tirez les côtes vers le haut.

Concentrez-vous sur la phase négative du mouvement, celle où vous fléchissez entièrement les membres thoraciques. Elle doit être un peu plus lente que la phase positive du mouvement (celle permettant de tendre au maximum les membres).

Conséquence de cet acte : cela activera un nombre plus important de fibres musculaires rapides conduisant vers un meilleur développement musculaire. En montant, gardez les épaules basses, c’est-à-dire, loin des oreilles et tirez vers l’arrière ou vers le bas. Poussez donc les haltères en ligne droite dans un premier temps, puis rapprochez-les en fin de parcours. Pour maintenir une tension constante, ne verrouillez pas les coudes.

à Voir également, Comment mesurer une housse de clic-clac ?

Erreur à éviter

Alors, au niveau sécurité, à la phase de repos, en vous reposant sur le banc en fin de série, placez vos haltères sur vos cuisses. Il existe deux erreurs que bon nombre de personnes font, lorsqu’elles réalisent l’exercice du développé couché avec haltères.

Première erreur : l’orientation des coudes. Les coudes sont souvent trop écartés, les haltères sont amenés au niveau des épaules et ainsi, le travail est porté beaucoup plus sur les épaules que sur les pectoraux. Pour une meilleure sollicitation de la poitrine, il faut amener les mains au niveau de la partie haute des pectoraux ou alors légèrement plus bas, au niveau de la ligne passant par les mamelons.

Deuxième erreur : en repoussant les haltères vers le haut, on a tendance à monter également les épaules. Dans ce cas aussi, ce sont les épaules qui sont les plus sollicitées. Travailler les pectoraux avec des haltères est assez simple, se pratique n’importe où, que ce soit en salle de gym ou chez vous.

L’utilisation des haltères reste un moyen très efficace pour développer la force et la masse. Bien entendu, il existe d’autres avantages à travailler avec des haltères, par exemple, l’entrainement avec haltères favorise un meilleur équilibre musculaire.

Pour découvrir un modèle particulièrement apprécié dans le monde de la musculation, n’hésitez pas à consulter cette page : https://halteroplus.info/proiron/

Quelques conseils

Dans le cas de notre exercice du développé couché, les bras travaillent de façon égale. L’entrainement avec les haltères autorise aussi une plus grande amplitude de mouvements (dans notre exercice, on peut accentuer l’étirement des pectoraux). N’oubliez pas qu’après tout, ces exercices aussi réguliers et fréquents qu’ils soient doivent toujours être accompagnés d’un régime alimentaire consistant, équilibré ou hyper protéiné dans le but d’avoir une bonne prise de masse musculaire avant de la raffermir avec les exercices. Cela vous permettra d’avoir des pectoraux assez développés et présentant les meilleures formes possible.