Comment effectuer un massage thaïlandais ?

table de massage avantage

Contrairement à la croyance générale, le massage thailandais est né en Inde et non en Thaïlande. Il y a 2500 années en arrière, Jivaka Kumar Bhaccha, physicien de Bouddha, a pris le temps de développer cette technique de soins et de détente. Peu d’années après, il est parti à la conquête de la Thailande. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui, c’est le temple de Bangkok qui est considéré comme le vrai lieu de naissance de cette médecine. Il s’appelle Wat Phra Chetuphan.

Petit à petit, à travers les voyages et les mixages de culture, cette médecine douce s’est totalement exportée en Occident. Des écoles de formations en massage thailandais existent. Ce qui témoigne du professionnalisme avec lequel il nécessite d’être fait. Comment effectuer un massage thailandais ?

Les techniques de massage

Ce massage est effectué aussi bien avec de doux effleurements qu’avec des pressions profondes sur les parties du corps. Les mains sont la partie du corps utilisée par le masseur pour effectuer le massage thailandais. La première technique utilisée est appelée le style de la Cour. Ici, ce sont uniquement les pouces qui sont utilisés. La deuxième technique quant à elle est dénommée le style du peuple. Aussi bien les pouces, les coudes, les genoux et les pieds du bénéficiaire du massage sont sollicités.

Ces mouvements sur le corps du patient ont des buts préventifs et thérapeutiques. Il élimine les maux de tête et les insomnies, délivre des angoisses, du stress et de la fatigue. Idéal aussi pour traiter les problèmes de circulation, le massage thailandais apaise les tensions physiques et libère des émotions négatives.

à Consulter aussi : Comment nettoyer ses chaussures LED ?

La pratique du massage thailandais

Le massage thailandais veut qu’une fois le patient prêt à être massé, le masseur considère son corps comme de la terre. C’est cette terre qui sera modelée par ce dernier pour lui redonner toute sa vigueur.

Le massage débute par une dégustation de thé. Néanmoins, certains masseurs ne passent pas par cette étape, puisqu’elle est facultative. Le patient passe directement dans une salle de massage. Il est invité à se déshabiller, puis à se revêtir de vêtements amples et confortables parmi lesquels, un sarong. Installé ensuite sur un tatami ou un matelas, il est invité maintenant à se détendre et le massage peut commencer.

Le masseur commence par les pieds. C’est une zone énergétique très importante qui comprend tous les points réflexes du corps. Commencer par les pieds permet au masseur d’avoir des informations sur les points faibles et les points forts du patient. Une fois ces informations réunies, il peut maintenant prendre en compte les autres parties du corps.

La peau, les muscles et les ligaments bénéficient pour certains de touchers légers et pour d’autres de pressions assez profondes. Les vaisseaux lymphatiques et les vaisseaux sanguins ne sont pas négligés. Pour les pressions profondes, le corps du masseur intervient quelques fois. Celui-ci prend tout son temps. Il ne se presse pas et s’évertue à faire sentir chaque toucher à son patient. Les bienfaits après ce massage n’en sont que plus que nombreux.

matableamassage.info